Séminaire international d’échanges : « Un processus électoral inclusif favorisant la participation des femmes et des minorités »

Les 20 et 21 mars 2018 à Madagascar

Les femmes ne représentent en moyenne que 23,4 % des parlementaires dans l’ensemble des assemblées législatives du monde. Plus encore, en amont de la représentation politique, l’ensemble du processus électoral devrait favoriser une participation paritaire entre les hommes et les femmes, en plus d’être inclusif à tous les groupes minoritaires d’un pays, comme certaines ethnies, les populations autochtones ou encore les personnes vivant avec un handicap.
 –  –  –
Les 20 et 21 mars 2018, le Réseau des compétences électorales francophones (RECEF) a organisé son 6e séminaire international d’échanges, ayant pour thème : « Un processus électoral inclusif favorisant la participation des femmes et des minorités ».

Cet événement a été organisé en partenariat avec la Commission électorale nationale indépendante de Madagascar, et il a été rendu possible grâce au soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Le séminaire a regroupé plus de 80 participants, provenant de 21 organismes de gestion des élections de l’espace francophone, ainsi que plusieurs partenaires internationaux et malgaches, notamment de l’Union interparlementaire, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) de Madagascar, de l’International IDEA, du Centre européen d’appui aux élections (ECES), de l’International Foundation for Electoral Systems (IFES), du Conseil national des femmes de Madagascar, de la Plateforme des femmes de l’Océan Indien, ainsi que des femmes parlementaires associées à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) en provenance de l’Assemblée des représentants du peuple de la Tunisie et de de l’Assemblée législative de l’Union des Comores.

Le Président du RECEF livrant son allocution lors de la cérémonie d’ouverture du séminaire
Photographie de famille des participants au séminaire
Les participants en action durant le séminaire

Programmation du séminaire

Au  cours des deux jours de ce séminaire électoral international visant le partage d’expertise, plusieurs expériences nationales ont été présentées dans le cadre des cinq ateliers de la programmation :

  • l’état des lieux de la représentation politique des femmes et l’impact des mesures incitatives visant à atteindre la parité ;
  • la diversité et la parité des candidatures et les campagnes électorales ;
  • le recensement et le vote : la participation des femmes et des minorités aux élections ;
  • la composition paritaire des organismes de gestion des élections et le recrutement des agents électoraux ;
  • l’intégration de la perspective de genre et de diversité au cycle électoral et le rôle des organismes de gestion des élections.

Les recommandations

Au terme de ce séminaire riche en échanges, les participants ont adopté la Déclaration du RECEF à Antananarivo qui propose plusieurs recommandations aux organismes de gestion des élections, aux acteurs des processus électoraux et aux organisations de la société civile, dans le respect de la culture électorale et politique des différents pays. La Déclaration recommande notamment :

  • de poursuivre la réflexion et l’échange de bonnes pratiques relativement aux mesures incitatives favorisant une représentation politique paritaire entre les femmes et les hommes;
  • de favoriser l’adoption et la mise en œuvre d’un cadre législatif contraignant de manière à rendre effectives les mesures prises en faveur d’une plus grande implication des femmes dans la politique et les processus électoraux;
  • de documenter et d’analyser, pour chaque pays, les facteurs qui ont un effet discriminatoire sur la candidature des femmes afin d’identifier des mesures efficaces et adaptées pour favoriser et accroître leur représentativité;
  • d’intégrer une perspective de genre et inclusive des différents groupes dans l’analyse, la planification et la mise en œuvre des actions et des stratégies des OGE, dont la collecte de statistiques relatives au genre et à la représentation des minorités;
  • de favoriser l’embauche de personnes représentatives de la diversité de la société au sein de l’organisme de gestion des élections ainsi qu’un environnement de travail inclusif;
  • de poursuivre la réflexion et les actions visant à introduire une perspective de genre dans l’ensemble du cycle électoral, en collaboration avec les acteurs concernés, dont les partis politiques, les médias et la société civile, en misant notamment sur des initiatives en matière de sensibilisation, d’information et d’éducation politique;
  • de promouvoir les valeurs idéologiques égalitaires et d’inviter les OGE à formuler des recommandations de manière à favoriser un processus électoral inclusif et exempt de violence.

Au terme de ce séminaire, le secrétariat général du RECEF publiera un rapport synthèse dans le but de conserver une trace historique de cet événement international et de faire rayonner les riches expériences électorales nationales de l’espace francophone. L’ensemble des présentations réalisées lors de ce séminaire sont également disponibles ci-dessous.

État des lieux de la représentation politique des femmes et des minorités dans le monde et dans la Francophonie
Madame Emna Zghonda
International IDEA

État des lieux de la représentation politique des femmes en Roumanie
Monsieur Octavian Chesaru
Expert au département législatif de l’Autorité électorale permanente de Roumanie

Femme élue : les défis entourant le rôle et le travail de la femme parlementaire (à venir)
Madame Lilia Younes Ksibi
Députée à l’Assemblée des représentants du peuple de la Tunisie
Réseau des femmes de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF)

Les barrières à se porter candidate et mener une campagne : quels rôles pour les différents acteurs du cycle électoral?
Madame Alexandra Rajerison, Conseil national des Femmes de Madagascar
Madame Mbolatiana Raveloarimisa, Conseil national des Femmes de Madagascar

La représentation politique des femmes en Afrique de l’ouest : explications et perspectives
Monsieur Valdiodio Ndiaye
Conseiller de programme, Centre européen d’appui électoral – Sénégal
(Avec la collaboration de M. Francis OKE, de la CEDEAO et du RESAO)

Les barrières au vote des femmes et  la violence électorale
Madame Gabrielle Bardall
Experte électorale de l’International Foundation for Electoral Systems (IFES)

Les obstacles entourant le recensement des électrices et des minorités à Madagascar
Me Maria Raharinarivonirina, Commissaire Électoral National, Conseiller au Bureau Permanent
Madame Hanitra Liliane Ravaoharinirina, Secrétaire exécutif adjointe
Madame Safidy Randriamiarimanana, Chef de service des affaires juridiques

Les mesures favorisant l’accès au vote au Canada
Madame Karine Morin
Chef de cabinet à Élections Canada

Portrait de la place des femmes au sein des OGE dans la Francophonie
Madame Catherine Lagacé
Secrétaire générale du Réseau des compétences électorales francophones

La formation et l’embauche du personnel de l’OGE et des agents électoraux dans une perspective de genre : défis et meilleures pratiques
Madame Maria Do Rosário Lopes Pereira Gonçalves
Présidente de la Commission nationale des élections du Cap-Vert

Participation des femmes dans les cycles électoraux : les défis d’une présidente d’organe de gestion des élections
Madame Marie-Madeleine N’kouet Hoornaert
Présidente de l’Autorité nationale des élections de la République Centrafricaine

La place des femmes dans la gestion des élections et la représentation politique au Burkina Faso
Monsieur Palguim Sambare
Commissaire à la CENI du Burkina Faso

La représentativité des femmes : l’expérience du Maroc
Monsieur Hassan Aghmari
Directeur des Élections, Ministère de l’Intérieur du Maroc

Genre et élections : stratégie commune 2015-2020: introduction
Madame Marie Diamond, Représentante résidente adjointe du PNUD-Madagascar

Genre et élections :stratégie commune 2015-2020 : projet
Madame Monique Andréas Esoavelomandroso, Présidente de la Plateforme des Femmes de l’Océan Indien (PFOI)
Madame Jocelyne Ramanantenasao, conseillère de la Plateforme des Femmes de l’Océan Indien (PFOI)

Les enjeux de la participation politique des femmes dans le cycle électoral : analyse des données et solutions proposées
Annexes

Monsieur Gorka Gamarra, Directeur du bureau Comores, Centre européen d’appui électoral
Madame Hadjira Oumouri, Députée, Assemblée de l’Union des Comores

Étude de cas de la Mauritanie
Monsieur Mohamed Ould N’Tilitt
Directeur de l’informatique et du fichier électoral à la CENI de Mauritanie

Dernière mise à jour : 13 avril 2018