Historique

Le Réseau des compétences électorales francophones est une association regroupant des commissions et des administrations électorales de l’espace francophone. Il œuvre en collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

L’idée de créer un tel réseau est née à la fin des années 1990, alors qu’un grand nombre de pays de l’Afrique et de l’Europe de l’Est tenaient leurs premières élections démocratiques. Cette volonté a été réaffirmée en 2000 à Bamako, au Mali, dans le cadre du Symposium international sur le bilan des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone. C’est lors de cet important rendez-vous que la Déclaration de Bamako a été adoptée.

Deux ans plus tard, à Beyrouth, dans le cadre de la neuvième Conférence des chefs d’État et de gouvernement ayant le français en partage, le projet de créer un « Réseau des compétences électorales » était inscrit dans ce qui sera baptisé le « Programme d’action de Bamako ». À ce moment, la majorité des pays de l’Afrique francophone avait des commissions électorales non permanentes, ce qui rendait difficile la création d’un tel réseau.

En 2009, le délégué à la paix, à la démocratie et aux droits de l’homme de l’OIF, M. Hugo Sada, a renouvelé le souhait du secrétaire général de cette organisation, SEM Abdou Diouf, au directeur général des élections du Québec de l’époque, M. Marcel Blanchet, de travailler à la mise en place du RECEF.

En juillet 2010, le Directeur général des élections du Québec a été l’hôte de l’Atelier de travail de Québec, auquel ont participé les dirigeants des administrations électorales de la République démocratique du Congo, du Burkina Faso et du Québec, en présence du délégué à la paix, à la démocratie et aux droits de l’homme de la Francophonie afin de rédiger un projet de statuts pour l’éventuel réseau.

Lors de son entrée en fonction en janvier 2011 à titre de directeur général des élections du Québec, M. Jacques Drouin a rapidement renouvelé à l’OIF le souhait de poursuivre les travaux relatifs à la création du RECEF. C’est ainsi qu’il fut l’hôte de l’Assemblée constitutive qui s’est tenue dans la ville de Québec du 22 au 24 août 2011. Lors de cette assemblée, réunissant des administrateurs d’élections de 11 États de la Francophonie, les membres fondateurs ont notamment adopté des statuts qui sont devenus les règlements généraux du Réseau. Ils ont élu un président et les membres d’un Bureau. Le général Siaka Sangaré, délégué général aux élections du Mali, est devenu le premier président du Réseau. Il a également été convenu que le siège social du réseau serait situé à Québec et que son premier secrétaire général serait M. Jacques Drouin, le directeur général des élections du Québec de 2011 à 2014.

 

Dernière mise à jour : 20 mai 2016